LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

RENIEMENT

RENIEMENT timthumb-300x150

Action de renier, renoncer ou désavouer. Refuser de reconnaître comme sien. Abandonner en désavouant. Le reniement, causé par une peur ou suite à une blessure, signifie feindre, refuser ou décider de ne plus reconnaître. Par exemple, une personne renie ses enfants, ses parents, sa famille ou quelqu’un qui lui a fait vivre une grande souffrance. En réalité, elle ne renie pas les gens; elle essaie plutôt d’étouffer ou d’occulter l’objet de sa SOUFFRANCE, occasionnée par ses BLESSURES.

Un autre aspect au reniement, davantage relié à ses croyances, se reconnaît dans l’attitude d’une personne qui croit devoir renier les choses matérielles, comme l’argent ou la sexualité, pour s’élever vers la spiritualité. Autrement dit, elle veut croire que l’aspect matériel n’est pas important, bien qu’elle en profite pleinement dès qu’elle en a l’occasion. Ce genre de reniement peut l’aider à se RESIGNER temporairement et même lui apporter un certain réconfort mais, au fond d’elle-même, il signale un refoulement de DÉSIRS profonds inconscients non comblés. Une quelconque insatisfaction face aux biens matériels demeure. Soit qu’elle s’en prive ou quand elle s’en procure ou en obtient, elle s’arrange pour les perdre peu de temps après en les donnant ou en les perdant à cause de son sentiment de CULPABILITÉ, souvent inconscient. Puis, elle recommencera.

Certaines personnes sont des spécialistes dans le reniement de leurs propresarrow-10x10 problèmes ainsi que ceux de leurs proches. Elles refusent de reconnaître un aspect d’une réalité extérieure en se comportant comme si ce n’était pas là. Par exemple, Madame partage à son conjoint qu’elle se pose des questions sur leur vie de couple qu’elle trouve de plus en plus insatisfaisante et il lui dit : « Mais non chérie, tu es seulement en réaction au fait que, dernièrement, je m’absente souvent; ne t’en fais pas, tout va s’arranger. » II renie le problème de son épouse et se fait ACCROIRE que tout va bien; il ne veut pas en parler car cela l’obligerait à faire une mise au point sur ses propres peurs. Voilà le genre de personne qui renie, en plus, ses propres problèmes.

Or, ce n’est pas parce que nous renions ou faisons semblant ou croyons qu’un comportement ne nous dérange pas que la situation se règle. La même chose se produit quand il s’agit de renier les aspects de nous parce que nous refusons de les ACCEPTER. Dans tous les domaines, il est beaucoup plus sage de faire face à ce que nous nous efforçons de renier afin d’en devenir conscients. Par la suite, il devient plus facile de gérer la situation et d’apprendre à s’élever grâce à elle.

 

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress