LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

PEUR (LA)

PEUR (LA) 85_186_peur-300x199

Sentiment ou émotion de forte inquiétude qui accompagne la prise de conscience d’un danger réel ou imaginé, d’une menace. État de crainte dans une situation précise. La peur est un sentiment nécessaire à l’humain pour l’aider à faire face à un danger réel. Par exemple, en psychologie, on dit qu’il y a deux peurs normales chez tous les humains : la peur du vide et celle de tomber. Il est normal d’avoir peur lorsqu’il y a un danger véritable. Ces peurs sont des peurs réelles. Par exemple, une automobile dont le conducteur a perdu le contrôle qui fonce droit sur nous ou encore lorsque nous sommes véritablement assaillis ou attaqués. Nous savons instinctivement que nous devons réagir rapidement pour éviter de nous faire blesser ou tuer.

 Il y a infiniment plus de peurs irréelles, c’est-à-dire là où il n’y a pas de danger réel pour notre vie. Parmi ces peurs irréelles, il y a des peurs physiques comme la PEUR D’UN ANIMAL, de la maladiearrow-10x10, de mourir, de prendre l’avion, de voyager seul, d’aller dans certains endroits, des orages, de la noirceur, etc.; des peurs émotionnelles et mentales comme la peur de se faire juger, de se faire critiquer, de s’exprimer, d’être vrai, de faire ses demandes, de pardonner, de parler en public, peur du rejet, de l’abandon, etc. Toutes ces peurs irréelles sont provoquées par la mémoire d’un événement passé, vécu par soi ou par d’autres, qui active notre imagination dans le moment présent. Ces peurs nous empêchent d’être nous-même et de vivre pleinement nos expériences. Elles sont alimentées et entretenues par nos CROYANCES MENTALES.

Or, sachons qu’une peur réelle ou irréelle déclenche les mêmes processus physiologiques dans notre corps physique. Ainsi, en cas de danger véritable, le corps, étant équipé pour y faire face par son intelligence et sa perfection, fournit la force et l’énergie nécessaires pour nous l’aire réagir et affronter efficacement la situation. Dès qu’il y a un danger réel, le CERVEAU commande à nos glandes surrénales de se mettre à l’œuvre et de produire l’adrénaline nécessaire pour aller chercher le glucose dans nos réserves stockéarrow-10x10 sous forme de graisse dans nos muscles, apportant ainsi l’énergie nécessaire pour que tous nos systèmes soient accélérés. La pensée devient très rapide, le cœur bat plus vite, les poumons absorbent plus d’oxygène. Nous avons donc plus de force physique et d’agilité pour pouvoir faire face au danger.

Quand nous vivons une peur irréelle, il se produit dans notre corps exactement les mêmes effets physiologiques car notre cerveau ne fait pas la différence entre réel et irréel. Il répond au message de peur qu’il reçoit. Le corps se met donc en branle pour activer tous ses systèmes, ce qui les use beaucoup et souvent prématurément. De plus, l’adrénaline produite par les glandes surrénales, n’étant pas utilisée pour quelque chose de physique, empoisonne notre système.

Comme l’humain vit généralement beaucoup de peurs irréelles à chaque jour, il est facile d’imaginer pourquoi il devient si fatigué à la fin d’une journée. Souviens-toi que nous sommes conscients en moyenne de 10 % de ce qui se passe en nous. Même nos peurs irréelles inconscientes (90 %) produisent les mêmes réactions en nous. Il est alors très important de devenir le plus rapidement possible CONSCIENT de tes croyances qui continuent d’entretenir tes peurs et de les transformer car toi seul peux le faire.

Une peur ignorée devient de plus en plus puissante avec les années. Outre ses effets destructeurs sur la santé, les peurs irréelles empêchent de vivre certaines expériences et de profiter pleinement de la vie. Par exemple, une personne qui a envie de sortir, de partir en vacancesarrow-10x10 ou de voyager mais qui a peur de s’éloigner de chez elle, au cas où il arriverait quelque chose de fâcheux, comme se faire voler, passer au feu, risquer de tomber malade, etc., ces peurs freinent son désir de vivre de nouvelles expériences. Elle finit par se convaincre qu’elle se trouve mieux chez elle car elle s’y croit plus en sécurité et plus confortable. Ses peurs irréelles ont gagné une fois de plus. Étant alimentées de la sorte, elles deviennent toujours plus puissantes et finissent par l’envahir au point que la personne les laisse toujours décider pour elle et ce, au détriment de ses vrais BESOINS.

L’avantage de devenir conscient de tes peurs est que chaque peur découverte t’aide à devenir conscient d’un DÉSIR non manifesté. Pose-toi la question suivantearrow-10x10 : « Le fait d’avoir peur de… empêche quoi dans ma vie (avoir, faire et être) ? » La réponse à cette question s’avère très importante car elle t’aide à découvrir ce que tu veux avoir, faire et être qui fait partie de ton plan de vie. Chaque fois que tu laisses une peur t’empêcher d’être ce dont tu as besoin, tu retardes ton évolution et une grande déception à ton égard s’installe. Tu sais au plus profond de toi que tu es la seule personne RESPONSABLE d’accomplir ou non ton PLAN DE VIE. Si tu ne le fais pas dans cette vie, tu devras revenir pour le faire. Voilà un CHOIX important pour toi.

Lorsque tu décides de surmonter une certaine peur, tu peux t’aider physiquement en posant des actions différentes de celles que tu taisais lorsque la peur décidait pour toi. C’est un excellent moyen pour t’apercevoir que ce que tu as cru jusqu’à maintenant ne s’avère pas nécessairement toujours vrai. Faire une action à la fois, si minime soit-elle au quotidien et de façon continuearrow-10x10, t’aidera à acquérir une nouvelle confiance en toi. Félicite-toi pour chaque victoire gagnée sur tes peurs tout en étant patient et indulgent pour celles qui se montrent plus tenaces. Plus les peurs se révèlent subtiles, c’est-à-dire celles qui concernent davantage l’être, surtout celles associées aux cinq BLESSURES, plus elles demandent de la patience et de la persévérance pour arriver à les surmonter.

Ne sois pas surpris de t’apercevoir que plus tu deviens conscient, plus tu découvres des peurs. Sois heureux de ces découvertes car elles t’aident à évoluer. Sache qu’elles ne représentent nullement de nouvelles peurs,mais plutôt des peurs inconscientes qui refont surface. Elles étaient toujours là, enfouies tout au fond de l’inconscient, et elles ont surgi pour te faire réaliser que tu es maintenant prêt à y faire face et à les surmonter. L’ACCEPTATION de chaque peur s’avère très importante comme première étape pour qu’il y ait TRANSFORMATION. La peur, par elle-même, ne veut pas te nuire. Au contraire, elle est le moyen, utilisé par la croyance qui l’alimente, pour te protéger en te faisant peur.

Si, malgré toutes les actions entreprises, les peurs résistent, persistent et te rongent intérieurement, n’hésite pas à avoir recours à une forme d’aide personnelle. Il est primordial de ne pas demeurer sur ta soif de vivre de nouvelles expériences et de te réaliser pleinement pour enfin être libre et heureux. Voici en terminant une petite réflexion : « Si nous fuyons nos peurs, elles nous rattraperont. Si nous les contrôlons, elles nous résisteront. Si nous les ignorons, elles nous envahiront et si nous les accueillons et les apprivoisons, nous les maîtriserons. »

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress