LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

HUMILITE

HUMILITE humilit2-300x205

« Ce mot est utilisé de plusieurs façon. La plupart des gents croient qu’être humble signifie s’abaisser, faire ressortir ses faiblesses. Dans cet ouvrage, cette définition caractérise la fausse humilité qui s’avère une forme d’orgueil lorsque la motivation se s’abaisser consiste à se faire remonter ou reconnaître par les autres. Il y en a d’autres qui s’abaissent continuellement et qui refuse d’accepter leurs talents et qualités. Ça ne constitue pas de l’humilité, mais plutôt un très grand manque d’ESTIME d’eux mêmes, de leur VALEUR PERSONNELLE.

 

Cet ouvrage veut surtout définir l’humilité comme étant le contraire de l’orgueil. Dans l’humilité il n’y a pas de sentiments en « plus » ou en « moins ». C’est simplement reconnaître nos suffisances , nos faiblesses, ainsi que nos talents, nos aptitudes et nos succès et ce, sans se sentir inférieurs ou supérieurs aux autres. C’est accueillir les compliments quand les autres reconnaissent nos talents et nos gentillesses. Celui qui répond à un compliment en disant : « Ce n’est rien du tout, je n’ai aucun mérite, la plupart des gens sont capables de faire ceci, cela … » fait preuve de fausse humilité.

 

La personne humble accepte que parfois les autres ne soient pas aussi connaisseurs qu’elle et elle n’essaie pas d’exposer ses connaissances s’ils ne lui demandent pas. Elle accepte que d’autres puissent faire des erreurs, des oublis, et elle ne profite pas de ces erreurs pour les reprendre et les faire sentir inadéquats, à moins que ces erreurs affectent directement leur vie et provoquent des conséquences nuisibles.

 

Pour développer l’humilité, lorsque nous savons que nous avons réussi dans un domaine en particulier et que nous sommes fiers de nous, au lieu de nous en vanter à tout le monde en vue de quérir des compliments, gardons ce sentiment pour nous. Disons simplement merci intérieurement tout en gardant contact avec la partie divine en nous qui nous a guidés. Souvenons nous aussi que la marge est souvent bien mince en l’ORGUEIL, la FIERTÉ et la fausse humilité.

 

Plus nous faisons des actes d’humilité de tous genre, par exemple avouer nos erreurs, nos peurs, nos oublis, revenir sur notre parole, pardonner ou complimenter honnêtement les gens autour de nous, plus les gens se sentent bien à notre contact et plus nos relations s’améliorent. Chaque acte d’humilité est une ouverture de cœur, générateur de la grande énergie divine qui revitalise le corps entier. Cette énergie augmente en puissance et influence directement notre santé et la qualité de notre sang. Tout le monde en ressort gagnant, en commençant par nous-même. »

 

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

5 commentaires »

  1. Soria dit :

    Bonjour,

    C’est article tombe vraiment bien.
    J’ai « tout » perdu… Et je me suis rendu compte que ce que j’avais perdu n’était que des illusions sécurisantes.
    Moi qui pensais toucher le VRAI des choses… Je n’ai rien touché du tout…

    Je réalise que je suis à 90% du temps dans l’orgueil.
    Ça fait mal…

    J’ai alors décidé de me documenter sur le développement de l’humilité.
    Et ça résonne en moi, même si j’ai l’impression de prendre des claques l’une après l’autre…

    Merci pour cet article qui m’encourage a continuer dans cette nouvelle quête.

    • Merci Soria, voici un autre article que je vous partage :

      Les vertus de l’humilité – 1

      L’humilité est parfois méprisée, considérée comme une faiblesse. La philosophe Ayn Rand proclame : « Rejetez l’humilité, ce vice dont vous vous couvrez comme d’un haillon en l’appelant vertu *. » Pourtant, l’orgueil, exacerbation narcissique du « moi », ferme la porte à tout progrès personnel, car pour apprendre il faut d’abord penser que l’on ne sait pas. L’humilité est une valeur oubliée du monde contemporain, théâtre du paraître. Les magazines ne cessent de donner des conseils pour « s’affirmer », « s’imposer », « être belle », paraître à défaut d’être. Cette obsession de l’image favorable que l’on doit donner de soi est telle que l’on ne se pose même plus la question de l’infondé du paraître, mais seulement celle du comment bien paraître. Pourtant, comme l’écrivait La Rochefoucauld : « Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes que d’essayer de paraître ce que nous ne sommes pas. »

      La plupart des gens associent l’humilité au manque d’estime de soi et de confiance dans ses propres capacités, quand ils ne l’assimilent pas à un complexe d’infériorité. Ils méconnaissent les bienfaits de l’humilité, car si la suffisance est l’apanage du sot, l’humilité est la vertu de celui qui mesure tout ce qui lui reste à apprendre et le chemin qu’il doit encore parcourir. Les humbles ne sont pas des gens beaux et intelligents qui s’évertuent à se persuader qu’ils sont laids et stupides, mais des êtres qui font peu de cas de leur ego. Ne se considérant pas comme le nombril du monde, ils s’ouvrent plus facilement aux autres et sont particulièrement conscients de l’interconnexion entre tous les êtres.

      * Rand, A. (2006). La Révolte d’Atlas, Éditions des Travailleurs, 2009, p. 1636.

      Ecrit sur le Blog de Matthieu Ricard

  2. LACAMPAGNE dit :

    Je souhaiterais pouvoir connaître le prix de cet ouvrage et le commander sur Internet si possible ou à défaut savoir où je peux me le procurer.
    Merci
    Sentiments cordiaux.
    M.J. LACAMPAGNE

  3. LACAMPAGNE dit :

    Les quelques passages que j’ai pu lire notamment sur l’HUMILITE, la CULPABILITE m’ont touchés et j’ai trouvé cela très juste et plein de sagesse et d’enseignement.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress