LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

JUGEMENT

JUGEMENT procedure-de-retractation-de-jugement

« Opinion favorable ou défavorable qu’on porte ou qu’on exprime sur quelqu’un ou quelque chose. Dans cet ouvrage, une différence est faite entre observation, discernement et jugement. Être OBSERVATEUR signifie constater l’état d’être de quelqu’un ou une situation sans jugement de bien ou de mal. La personne reconnue pour son DISCERNEMENT utilise son mental pour déterminer ce qui l’avantage le plus. Tandis que le JUGEMENT fait référence à une notion mentale. Il est établi en fonction du système de valeur et, surtout, des croyances propres à chaque individu. Tout jugement, que ce soit sur quelqu’un d’autre ou sur soi-même ou sur une situation reflète toujours ce que nous tenons pour vrai dans le moment.

 

Si tu te retrouves souvent dans le jugement défavorable, il y aura lieu de dire que tu exiges beaucoup de toi-même, donc des autres aussi. Certaine personnes sont plus conscientes de se juger souvent et d’autres, de juger les autres. Souviens-toi que tu juges toujours les autres en fonction des jugements de toi-même et vice versa. Il y a un dicton qui dit : « Ce que tu condamnes va te condamner et ce que tu juges, tu le deviens. »

 

Imaginons que tu juges de paresseuse une personne qui ose se reposer au besoin. Cela indique que tu te juges aussi de paresseux lorsque tu oses te reposer, alors que tes tâches ne sont pas terminées. La conscience du jugement peut devenir alors très bénéfique dans le sens dans le sens qu’il permet de devenir conscient de tes CROYANCES qui t’empêche d’être toi-même. Lorsqu’une personne te juge, tu peux aussi en être reconnaissant, car même si ce jugement est défavorable, il reflétera ce que tu penses de toi, ce que tu crois.

 

En général, nous attirons un jugement de la part de quelqu’un d’autre pour attirer notre attention sur une de nos croyances que nous ne voulons pas voir. Il est vrais que cela demande de l’HUMILITÉ pour bien accepter des jugements négatifs de la part des autres. Les jugements favorables sont beaucoup plus faciles à accepter en général, bien que certaines personnes qui se rejettent beaucoup puissent avoir de la difficulté à accepter un jugement favorable venant des autres. Si c’est ton cas, souviens-toi que le jugement de l’autre te reflétera quelque chose qui t’appartient. L’outil qu’est l’approche du MIROIR est excellent pour en devenir conscient. »

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress