LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

INJUSTICE

INJUSTICE ewlkr-300x253

« Un manque d’appréciation, de reconnaissance et de respect des droits et du mérite de chacun. Le sentiment d’injustice provient d’un jugement lié à notre système de valeurs et à notre façon personnelle de percevoir une situation, basée sur un expérience déjà vécue. Quand on parle d’injustice, on fait référence à certaines lois : les lois humaines, aux injustices sociales de notre système mais aussi à nos propresarrow-10x10 lois, c’est-à-dire celles que nous avons nous-même créées suite à certaines de nos CROYANCES, à nos ATTENTES et à nos BLESSURES intérieures. D’abord, observons les lois humaines. Au départ, ces lois avaient été créées pour faciliter l’harmonie entre les gens. Cependant, on doit reconnaître que ces même lois causes des injustices car elle ne peuvent prendre en considération tout ce qui motive chaque individu.

 

Puisque l’injustice est basée sur la notion mentale du BIEN et MAL de l’être humain, il ne peut donc exister aucune justice véritable car ce qui semble paraître une justice parfaite pour une personne peut représenter une injustice pour quelqu’un d’autre.

 

Voici un exemple pour bien illustrer cet énoncé. Il y a trois fille dans une même famille. Leur mère est décédée. Touts sont majeures et ont de bons emplois. Deux d’entre elles vivent en couple. Le père décède à son tour et lègue la moité de ses biens à sa fille qui vit seule et l’autre moitié est partagée en deux , soit le quart pour chacune des deux autres filles. Ces dernières en sont sidérées et croient vivre une grande injustice. Mais s’agit-il véritablement d’une injustice ?

 

Tout dépend du point de vue d’où on se place par rapport à cette situation. Les trois filles peuvent concevoir la situation comme juste ou injuste, dépendant de la perception de chacune d’elles et de leurs blessures. Les deux filles qui ont hérité du quart seulement peuvent trouver injuste cette situation, car elles s’attendaient de recevoir le tiers de l’héritage. Tandis que celle qui a hérité de la moitié peut estimer la situation tout à fait juste du fait qu’elle se trouve seule à subvenir à ses besoins. Par contre, si elle se place dans les souliers de ses sœurs, elle pourra également trouver la situation injuste du fait qu’elle en ait été avantagée. Les deux sœurs pourraient aussi percevoir la situation comme étant juste du fait qu’elles ont plus de facilité financièrement et pas conséquent, très bien accepter la décision de leur père.

 

Les mésententes ou les difficultés entre les humains et tout ce qui découle d’une apparence d’injustice proviennent du fait que nous nourrissons énormément d’attentes envers les autres, en souhaitant qu’ils comprennent notre point de vue, plutôt que d’accepter le point de vue de l’autre. Une injustice n’est rien d’autre qu’une perception différente d’un événement et la non-ACCEPTATION d’une décision prise par une autre personne.

 

Il est certain que le père, qui aimait ses trois filles, avait établi son testament pour des raisons personnelles qui se voulaient pour lui tout à fait légitimes, en fonction de ses propresarrow-10x10 VALEURS et de ses croyances et il était persuadé dans son cœur d’agir le plus justement possible. Par ailleurs, il aurait pu donner ses biens à une œuvre de charité. Qui peut se permettre de décider pour lui ce qu’il devrait faire avec SON argent ? Voilà pourquoi il est difficile de décider ce qui est juste ou non.

 

Nous venons de voir un exemple « d’injustice » dans une situation où deux personnes ont reçu moins que prévu. Par contre, il est important de réaliser que beaucoup de personnes qui souffrent d’injustice ont peur d’en avoir plus que les autres. Elles s’arrangent donc pour bloquer leur succès ou pour perdre ce qu’elles croient avoir en trop. Le fait de croire à la justice ou à l’injustice crée beaucoup de problème, d’émotion et de grave dommages au niveau de l’être. Pour remédier à cette situation, nous devons regarder cette façon de penser du point de vue spirituel.

 

Dans le monde spirituel, au niveau de l’être, il n’y a que de la justice divine. Il est donc impossible de subir quelque injustice que ce soit parce que notre Dieu intérieur sait exactement les expériences que nous avons besoin de vivre pour apprendre les leçons de vie qui nous permettront de retourner à la lumière.

 

Pour arriver à accepter cette justice divine, nous devons accepter que la LOI DE CAUSE À EFFET reste immuable, c’est-à-dire que nous récoltons toujours ce que nous avons semé. Même si nous ne nous souvenons pas ce que nous avons semé et quand, cette loi s’applique à tous. La justice n’est pas quelque chose que tu expérimentes après avoir agi d’une certaine façon mais bien parce que tu as agi de cette façon. En résumé, il est beaucoup plus sage d’accepter que seule la justice divine existe. Il devient ainsi beaucoup plus facile de LÂCHER PRISE rapidement. »

 

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress