LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

DÉPENDANCE PHYSIQUE

DÉPENDANCE PHYSIQUE 41486-207x300

« Besoin compulsif , soit d’absorber une substance quelconque ou d’agir de manière à faire cesser un malaise psychique ou psychologique. Que ce soit par l’alcool, le tabac, la drogue, le sucre, les médicaments, le café, les liqueurs douces, certains aliments, le sexe, le sport, la télévision, l’internet, la musique, la lecture, le magasinage, le jeu, etc., dépendre d’un ou de plusieurs de ces éléments pour notre bonheur symbolise un appel à l’AMOUR DE SOI. Tout ce qui se passe dans notre vie reflète ce qui se produit en nous. Tout ce qui se passe dans notre vie reflète ce qui se produit en nous. Tout est là pour nous instruite, même les dépendances physiques. Elles nous indiquent notre degré de DÉPENDANCE AFFECTIVE.

 

D’abord, comment savoir si ton désir est une dépendance ou non ? Par exemple, tu veux savoir si le fait d’absorber un verre de vin tous les jours est devenu, avec le temps, une dépendance ou une HABITUDE. Pour ce faire, tente de t’abstenir pendant au moins une semaine. Si tu n’en souffres pas et que tu peux facilement passer à autre chose, c’est signe que ce n’est pas une dépendance. Ce verre de vin répond à une préférence ou à une habitude . Mais si tu en souffres, ou si tu t’en prives en te contrôlant, c’est-à-dire en y pensant beaucoup et en te retenant difficilement, c’est une dépendance.

 

Il y a deux facteurs pour évoluer le degré de dépendance : le premier est le degré de souffrance causé par le manque, et le deuxième , le degré d’effets nocifs causés par la dépendance. Exemple : une dépendance à la drogue est plus nocive qu’une dépendance à la lecture. Plus une personne souffre de ce qui lui manque, plus la dépendance est importante et plus son âme crie au secours !

 

Certaines personnes disent n’avoir aucune dépendance. Si tu es parmi celles-là, es-tu assuré de ne pas te contrôler, de ne pas te retenir ? Si c’est le cas, ta dépendance est tout aussi présente. Un moyen de le vérifier consiste à observer ton attitude envers les autres, surtout avec tes proches. Leur dépendance te dérange-t-elle ? Essaies-tu de les convaincre d’arrêter ou de se retenir, ou les critiques-tu intérieurement ? Cela indique clairement ton propre contrôle. Par exemple, lorsqu’une personne se passe de sucre vraiment par choix et non par contrôle, elle n’est pas dérangée par les autres qui mangent beaucoup de sucres. Si tu es le genre de personne à avoir besoin de quelque chose à l’occasion, que ça ne dure que quelques jours ou quelques semaines, cela indique plutôt de la COMPULSION.

 

Toutes les dépendances physiques sont un messages déterminant qui nous indique ce qui se passe en nous. Elles reflètent notre dépendance affective. Ceux qui ne veulent pas le reconnaître sont ceux qui ne veulent pas admettre qu’une partie d’eux est hors contrôle.

 

Toutefois, il ne s’agit pas d’éliminer toutes les dépendances, car il n’y a ni bien ni mal à être dépendant, il s’agit simplement de les accepter et d’apprendre à se connaître à travers elles. C’est ainsi que nous arriveront à la MAÎTRISE. L’étape principale est toujours l’acceptation, se donner le droit d’avoir des dépendances en évitant de se juger et de se contrôler, en sachant que nous sommes sur terre pour grandir, et que ce n’est pas parce que nous avons encore des dépendances que nous ne sommes pas bien. Il devient ainsi plus facile d’avoir de la compassion pour soi et les autres qui ont beaucoup de dépendances et de sentir l’incapacité parfois de se priver de sa dépendance. Sachons également que lorsqu’une dépendance est acceptée, elle ne représente pas une entrave à notre évolution. Au contraire, elle nous aide à nous diriger davantage vers l’AUTONOMIE affective, puisque le fait de l’accepter contribue à sa décroissance graduelle. L’acceptation d’une dépendance nous conduit donc vers la LIBERTÉ. »

 

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et Micheline St-Jacques.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress