LE GUIDE DE L'ÊTRE

Libérez-vous des vos blessures de l’âme et de vos fausses croyances

CULPABILITÉ

CULPABILITÉ culpabilite-300x243

« Sentiment d’être coupable, fautif. Se culpabiliser, c’est se blâmer, se condamner pour quelque chose. La culpabilité représente une des plus grandes sources de souffrance et de misère humaine puisqu’elle nous empêche de nous accepter tels que nous sommes et de vivre nos expériences dans l’AMOUR DE SOI. Comme notre mission d’être sur terre consiste à évoluer et à vivre toutes sortes d’expériences dans l’acceptation pour parvenir un jour à redevenir pur esprit, nous devons nous rappeler que nous accuser est tout à fait le contraire dearrow-10x10 nous accepter. Tant que nous nous accuserons de quelques fautes que ce soit, nous resterons pris dans l’engrenage de la culpabilité, ce qui enfreint notre évolution spirituelle.

 

Avec la nouvelle conscience en émergence, si nous voulons un jour basculer dans le monde de l’intelligence, nous devons , même si c’est contraire à l’éducation sociale, morale et religieuse, accepter le principe que nous ne somme jamais coupables. Il est vrais que du point de vu mental, la culpabilité existe. Dans cet ouvrage, nous abordons le sujet du point de vue spirituel qui dit que l’être en nous n’est jamais coupable puisqu’il est parfait. Voilà un concepts issu de l’ABSOLU, là où il n’y a ni BIEN ni MAL.

 

Voyons d’abord d’où vient la culpabilité. Ce sentiment provient de l’influence des parents, des éducateurs, des religions, de nos CROYANCES ainsi que de nos PEURS et de nos BLESSURES non réglées. Nous nous sentons coupables car nous croyons devoir faire ce que nous avons appris ou vivre selon certaines valeurs. Plus la croyance est forte, plus la culpabilité le devient. Nous nous sentons coupables face à nous même et face aux autres. Lorsque c’est face à nous-même, nous sommes trop exigeants, nous nous en demandons trop, bref nous ne sommes pas réalistes. Cette culpabilité provoque donc de la colère contre nous car nous sommes désappointés face à nos attentes irréalistes envers nous-même.

 

Lorsque nous nous sentons coupables face à une autre personne, nous nous croyons alors responsables de son bonheur ou de son malheur. On nous a enseigné que lorsque nous agissions de cette façon contraire aux normes des adultes, par exemple si nous n’obéissons pas ou si nous ne réussissons pas dans nos études, nos parents et nos éducateurs devenaient très déçus. Nous en avons déduit que c’était de notre faute s’ils n’étaient pas heureux.

 

Ainsi, nous avons appris et cru que nous étions responsables du bonheur des autres plutôt que de notre bonheur. Par conséquent, la culpabilité engendre plusieurs peurs, dont celles de déplaire, d’être rejeté, de ne pas être à la hauteur des attentes des autres, etc. ; en somme, nous éprouvons la peur de ne pas être aimés. L’être en nous souffre puisque puisque plusieurs parties sont atteintes, dont la principale qui est l’estime de soi. Le seul moyen d’arriver à arrêter cette souffrance consiste à changer notre système de croyance pour arriver un jour à croire et à sentir que nous sommes uniques et remplis d’amour malgré certains comportements. Personne sur cette planète n’est ici pour rendre quelqu’un d’autre heureux. Personne n’a ce pouvoir.

 

Une autre raison qui explique pourquoi la culpabilité est si courante, c’est de croire qu’en nous entant coupables, nous sommes plus sensibles et de meilleures personnes. Prenons l’exemple d’une maman qui a perdu le contrôle avec son enfant et qui l’a battu. Elle s’accuse d’avoir agi trop sévèrement envers lui, donc d’être une mauvaise mère, d’être INDIGNE. Elle se sent coupable de son comportement. Elle se promet de ne plus recommencer. Elle croit que le fait de s’en vouloir indique qu’elle regrette ce qu’elle à fait et qu’elle est une meilleure mère du fait de se sentir coupable. Il faut réaliser que plus nous nous sentons coupables, lus nous nous promettons de ne plus recommencer et plus nous récidivons. Pour mieux comprendre ce phénomène, se reporter au théme ÉLÉMENTAL. La culpabilité n’apporte jamais le résultat désiré. Il n’est donc pas intelligent de continuerarrow-10x10 à l’entretenir.

Comment arriver à ne plus te sentir coupable ? En réalisant que ce n’est pas toi, dans ton cœur, qui t’accuses mais une des parties de toi qui a appris que tel comportement était mal. Cette partie ne te donne pas le droit d’être humain avec des faiblesses, des peurs, des limites ; Il est bien expliqué dans ACCEPTATION que moins on accepte un aspect de soi et plus celui-ci persiste et augmente. Revenons à l’exemple de la mère qui a battu son enfant. Si elle ouvre son cœur et perçoit sa motivation derrière ses agissements, elle va s’apercevoir qu’elle ne voulait pas nuire à son enfant. Elle avait atteint, voire dépassé ses limites, voilà tout ! Elle sait au plus profond qu’elle aime son enfant mais, étant humaine, elle a craqué. Elle ne pouvait faire mieux, faute de connaissance et d’expérience. C’est en acceptant ce fait qu’elle ouvre la porte pour perdre de moins en moins le contrôle. Cependant, notre EGO dit le contrairearrow-10x10 : il croit qu’en nous acceptant, nous continuerons le comportement indésirable. Ce n’est pas vrai. Plus nous nous acceptons, même si nous ne sommes pas d’accord, plus ça change.

 

Il arrive des circonstances où nous voulons volontairement faire du mal à quelqu’un, lui nuire. Pourquoi ? Parce que nous souffrons trop ! Sommes-nous coupables ? C’est la partie en nous qui souffre et qui croit que se venger est la seule solution pour arrêter la souffrance et qui nous pousse à agir de la sorte. Nous ne sommes pas coupables mais responsables des conséquences que cette vengeance apportera.

 

Voici le moyen de ne plus nous sentir coupables : appliquer la notion de RESPONSABILITÉ. Quand nous persistons à nous sentir coupables, nous nous contrôlons beaucoup. Ce contrôle mène à l’OBSESSION qui est considérée comme l’ENFER sur terre. Par exemple, la personne qui se sent coupable de manger à sa faim par peur d’engraisser. Cette peur l’obsède de plus en plus jusqu’au jour où elle perdra le contrôle et il lui arrivera ce qu’elle redoutait tant : prendre du poids. Il est donc très important de prendre tous les moyens possibles pour devenir conscient de cette culpabilité afin de la gérer. Voici quelques manières dont elle s’exprime :

 

  • Lors d’un accident, douleur soudaine ou de toute BLESSURE PHYSIQUE ;
  • Quand tu t’excuses ou tu te justifies ;
  • Quand tu essaies de culpabiliser une autre personne ;
  • Quand tu ne te permets pas quelque chose qui te ferait plaisir par peur de … ;
  • Quand tu utilises des mots au conditionnel : « j’aurais dû », « je ne devrais pas » etc. (dire à la place : « j’ai appris que, je tire une leçon de … ») ;
  • Quand tu t’accuses mentalement.

 

En résumé, retenons que la culpabilité représente une des plus grandes entraves à l’amour de soi et à l’évolution de l’être. Elle contribue à nous maintenir dans ce que nous ne sommes pas. Elle enlève la joie de vivre, le goût du risque ; elle apporte des peurs et engendre des problèmes de santé. Décidons que ce n’est plus intelligent pour nous de continuer à entretenir de la culpabilité. »

 

Tiré du livre « Le grand guide de l’Être » de Lise Bourbeau et  Micheline St-Jacques.

 

 

 

 

 

7 commentaires »

  1. MEMAIN dit :

    oui, il y a du travail à faire pour moi ;
    Merci

  2. lecuyer dit :

    merci,Danièle

  3. Lude dit :

    Bonjour dans une phase de forte culpabilité votre texte me fait réfléchir et cela m’apaise un peu.

    Venant d’acheter un appartement je suis passé par le notaire pour la phase achat,et il a pris en plus de l’acte notarial son bénéfice comme un agent immobilier 4000 euros. Je savais que je pouvais passer directement par le vendeur et j’aurais économisé cette somme et je culpabilise car je me trouve très faible de n’avoir pas géré directement avec le vendeur que je connais bien. Dans la vie pour les autres et dans mon métier j’assure mais quand il s’agit de mon intérêt personnel je ne sais plus faire, tout marchandage financier à titre personnel me terrifie et je déteste. Je me trouve très mauvais et mal adapté et mal armé pour m’occuper de mes affaires. Ces 4000 euros ne changeront rien car j’ai la chance de ne vivre aisément. Mais pour le principe d’avoir succombé au stress et d’avoir fait cette erreur me plonge dans un état de culpabilité assez sévère. Et chez moi, vu mes expériences passées cela peut se prolonger jusqu’à des mois.
    Merci pour vos écrits qui aident à ouvrir les yeux et relativiser le jugement que l’on porte sur soi.

    • Bonsoir à vous, Il y a probablement une toute autre culpabilité qui se cache derrière celle-ci. Elle vous est juste rappelée sous cette forme pour remonter à la surface afin de se faire connaître de vous et que vous puissiez l’accueillir pour la transformer afin qu’elle disparaisse pour de bon et que vous puissiez enfin tourner la page de la culpabilité. Je vous souhaite de tout coeur de trouver l’aide qui vous permettra d’avoir la compréhension de ce que votre blessure désire vous révéler. Ce que je peux vous conseiller c’est de prendre du recul par rapport à ce que vous ressentez, car plus vous êtes en dedans, moins vous aurez la lucidité pour transformer votre souffrance.

  4. Lude dit :

    Merci de votre réponse, mais si cela est possible pouvez-vous me donner un éclairement sur le fait suivant: vous dites qu’il y a une toute autre culpabilité qui se cache derrière celle-ci. Elle se rappelle de cette façon pour que je puisse l’accueillir.
    Mais pour pouvoir l’accueillir, ne faut-il pas que je l’identifie?
    En vous remerciant
    Lude

    • Bonjour Lude, En effet, pour transformer ce sentiment de culpabilité, il est nécessaire d’en comprendre l’origine car très souvent il remonte à bien plus loin que cette vie. Cette vie est très complète car elle nous permet de nous reconnecter à des situations antérieures, ce qui veut dire que dans cette vie il y a des situations que vous reproduisez et qui vous culpabilisent, cela peut être une aide pour vous pour remonter aux sources. Pensez aux situations vécues et qui pourraient vous culpabiliser si à un moment donné vous sentez les larmes monter, des larmes qui viennent au delà de vous, cela veut dire que vous toucher du doigt ce qui vous est présenté de travailler, alors accueillez et laissez monter, sans y mettre de mental, jusque accueillir sans jugement et laisser vos cellules se nettoyer de cette mémoire. Bien à vous.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Virginie Turiaf-Lefèvre |
Guide Des Aphrodisiaques: l... |
Stoplaclope |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Libre Vimax
| Journal Minceur de Poulette
| Travaillersansstress